Home / Dégénérescence / Le Pape anal Bergoglio appelle solennellement à marier les homosexuels pour accomplir l’oeuvre de Dieu

Le Pape anal Bergoglio appelle solennellement à marier les homosexuels pour accomplir l’oeuvre de Dieu

Captain Harlock
Démocratie Participative
22 octobre 2020

François, premier pape de l’Eglise LGBT mondiale

Bergoglio a enfin complètement embrassé la sanctification de l’union par l’anus, proclamant que les mariages civils entre sodomites sont l’oeuvre de Dieu lui-même.

RTBF.be :

Dans un documentaire projeté en avant-première mercredi au Festival international du film de Rome,le pape François confie soutenir le mariage civil homosexuel, rapporte l’agence de presse américaine Associated Press (AP). C’est la première fois qu’un souverain pontife se déclare en accord avec les unions civiles entre personne d’un même sexe.

« Les personnes homosexuelles ont le droit de vivre en famille. Ce sont des enfants de Dieu », déclare François dans une interview accordée au réalisateur Evgeny Afineevsky dans le cadre de son long-métrage « Francesco ». « Ce qu’il nous faut, c’est une loi sur l’union civile afin que (ces couples) soient légalement protégés. »

Voici les enfants de Dieu les gens.

Prout.

Lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires, François a soutenu l’union civile pour les couples homosexuels comme alternative au mariage religieux entre personnes du même sexe. Cependant, devenu pape, l’Argentin ne s’était encore jamais prononcé publiquement en faveur des unions civiles.

Le documentaire d’Evgeny Afineevsky suit également le Chilien Juan Carlos Cruz, victime d’abus sexuels au sein de l’église. Le pape s’était d’abord déclaré persuadé de l’innocence du clergé dans cette affaire avant de reconnaître avoir commis « une grave erreur » d’appréciation. Juan Carlos Cruz, lui-même homosexuel, raconte sa propre histoire tout au long du film, tout en décrivant l’évolution du pape François, qu’il a rencontré pour la première fois en mai 2018, sur la compréhension des abus sexuels et les étapes de la réflexion du souverain sur l’homosexualité.

Le film aborde également d’autres sujets de société qui interpellent particulièrement le pape, comme l’environnement, la pauvreté, la migration, les inégalités raciales et de revenus ainsi que les discriminations.

Après avoir totalement embrassé la démocratie et la suprématie juive, l’Eglise Catholique est passée d’empire mondial à un club gay du troisième âge favorable au Mariage Pour Tous.

Il fût un temps où le Pape pouvait mettre à genoux n’importe quel empereur par sa seule parole. Comme à Canossa.

C’était il y a longtemps.

Les implications sont considérables. Il est indiscutable que l’Eglise Catholique a toujours déclaré que l’homosexualité était un péché mortel passible de la damnation éternelle. Quant au « mariage » des invertis, l’Inquisition (rebaptisée « Congrégation pour la Doctrine de la Foi ») a déclaré avec force précaution en 2003 qu’il était évidemment interdit aux Catholiques.

En tant que pape Bergoglio est censé être infaillible en matière de morale et de doctrine. En déclarant en sa qualité de Souverain Pontife que le mariage anal est une oeuvre conforme aux desseins divins, Bergoglio assume sa qualité d’hérétique publiquement. Des Catholiques traditionnalistes vont dire que tant que Bergoglio ne signe aucun papier et ne remplit pas telle ou telle micro-condition absurde, c’est dénué de valeur et que cela n’engage pas l’Eglise Catholique mais c’est du jésuitisme. Dans les faits, en 2020, ce message fera le tour du monde dans le but évident d’enseigner à la plèbe catholique que le mariage des fiottes est moralement légitime. C’est ce que tout le monde en retiendra, « le Pape dit que les sodomites doivent se marier en mairie ». Il s’agit de fait d’un enseignement universel via réseaux sociaux.

Au cas où vous ne le sauriez pas, l’Eglise Catholique n’est pas censée être gouvernée par un hérétique. Les hérétiques sont censés finir sur un bûcher. La Papauté a fait brûler un certain nombre d’hérétiques dans l’histoire. Cependant, le Vatican étant un véritable repaire homosexuel, ces déclarations seront accueillies avec enthousiasme à Rome et par tout l’épiscopat mondial.

Une poignée de tradis ramant à contre-courant ne changera pas la portée de cette proclamation LGBT. D’autant qu’ils ne décréteront pas Bergoglio hérétique et que les évêques, dans leur immense majorité portés sur l’anal eux-mêmes, affirmeront que ces déclarations sont vraies et conformes à l’enseignement bi-millénaire de l’Eglise. Les tradis vont uniquement faire la gueule et ce sera à peu près tout. Dans les faits, ils auront un Pape anal pour chef religieux.

Au passage, je vous laisse imaginer l’effet qu’aura cet effondrement complet aux yeux du monde musulman qui déferle chez nous.

C’est tout de même un coup dur pour Saint Thomas More qui préféra se faire décapiter par Henri VIII d’Angleterre plutôt que de désobéir au Pape qui refusait de reconnaître la validité du divorce du monarque anglais. Il fût d’ailleurs canonisé au XIXe siècle pour sa fidélité à l’enseignement moral de l’Eglise Catholique en dépit des implications politiques. Si Saint Thomas More avait su que la Papauté finirait par proclamer le mariage des sodomites, je ne suis pas sûr qu’il aurait décidé de se faire couper en deux pour les papistes.

En pratique, ce que le Pape peut dire de la sainteté des sodomites n’a aucune portée. J’entends par là que les démocraties juives marient déjà les invertis et que les Catholiques qui vivent dans ces démocraties soutiennent massivement ce principe. Bergoglio ne fait que prendre le train en marche. Les masses démocratisées diront simplement que Bergoglio est moins coincé que ses prédécesseurs et que c’est très bien que l’Eglise enseigne la sodomie aux jeunes garçons. D’ailleurs, il n’y a plus guère que les pédés qui se marient de nos jours. Nombre de prêtres aimeraient beaucoup pouvoir épouser les migrants musulmans qui les sodomisent en échange de papiers.

Donc voilà. Il nous reste les cathédrales. Encore que, au rythme où ça va, elles seront bientôt aux très chrétiens nègres d’Afrique qui prolifèrent en France.

Pour ma part, je pense que l’heure est venue de foutre tous ces curés à la porte avec leurs nègres. D’ailleurs, les deux se confondent de plus en plus.

Commentez l’article sur EELB.su