Home / Les dernières actualités / L’équipe juridique de Trump annonce la diffusion des preuves de la cyber-manipulation des résultats des élections d’ici la semaine prochaine

L’équipe juridique de Trump annonce la diffusion des preuves de la cyber-manipulation des résultats des élections d’ici la semaine prochaine

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 novembre 2020

 

L’équipe de Trump devrait pouvoir diffuser les premières preuves de la fraude à grande échelle organisée par le Parti Démocrate avec l’aide du système Hammer livré par la CIA.

L’avocate du Général Michael Flynn, Sidney Powell, a indiqué dans un entretien que ces informations seraient publiées d’ici la fin de la semaine ou en début de semaine prochaine.

Powell donne chaque jour un nouvel élément de l’enquête qu’elle mène avec l’aide la Maison Blanche.

Les informations disponibles permettent de remonter à l’équipe de Biden.

The Washington Examiner :

L’avocat Sidney Powell a déclaré qu’un membre de l’équipe de transition du président élu Joe Biden, Peter Neffenger, est également membre du conseil d’administration d’une société coupable de fraude électorale qui pourrait entraîner l’annulation des résultats de l’élection de 2020.

« Il est président et membre du conseil d’administration de Smartmatic, et il se trouve qu’il fait partie de l’équipe de transition présidentielle de M. Biden qui va être inexistante, parce que nous nous préparons à renverser les résultats de l’élection dans de nombreux États », a déclaré M. Powell lors d’une apparition sur Sunday Morning Futures avec Maria Bartiromo. « Le président Trump n’a pas seulement gagné des centaines de milliers de voix, mais des millions de voix qui ont été déplacées par ce logiciel qui a été conçu expressément à cette fin ».

Powell a déclaré que Neffenger savait que le logiciel fourni par Smartmatic avait été conçu pour truquer les élections.

« Nous avons des témoignages sous serment sur la raison pour laquelle le logiciel a été conçu, il a été conçu pour truquer les élections », a déclaré Powell. « Il a été pleinement informé sur le sujet, il a vu ce qui s’est passé dans d’autres pays, il a été exporté à l’international pour le profit par les gens qui sont derrière Smartmatic et Dominion ».

« Ils l’ont fait exprès, c’était calculé, ils l’ont déjà fait auparavant », a poursuivi Powell. « Nous avons des preuves de 2016 en Californie. Nous avons tellement de preuves que j’ai l’impression qu’elles arrivent par canon à eau. »

Neffenger, un amiral des garde-côtes américains à la retraite, a rejoint la semaine dernière l’équipe de Biden chargée de l’examen des agences sous l’égide du département de la sécurité intérieure. Les équipes de révision aident les nouveaux présidents et vice-présidents à comprendre le fonctionnement des agences afin d’assurer une transition en douceur du pouvoir. Il figure sur le site web de Smartmatic en tant que président du conseil d’administration.

Ces commentaires arrivent un jour après que l’avocat de Trump, Rudy Giuliani, ait mentionné l’implication de la compagnie dans l’élection dans un tweet.

« Saviez-vous qu’une société étrangère, DOMINION, comptait notre vote au Michigan, en Arizona, en Géorgie et dans d’autres États », a déclaré Rudy Giuliani sur Twitter. « Mais c’était une façade pour SMARTMATIC, qui s’occupait en réalité de l’informatique. »

« Cherchez SMARTMATIC et tweetez-moi ce que vous pensez », a poursuivi Giuliani. « Tout sortira. »

J’ai parlé en détails de Smartmatic, une entreprise présidée par un proche associé de George Soros, le Britannique Mark Malloch Brown.

LIRE : 1,8 million d’électeurs fantômes, fraudes massives, l’intégralité du système de vote électronique contrôlé par Soros et l’état-profond : mise-à-jour sur le coup d’état en cours aux Etats-Unis

D’ici la semaine prochaine, quand les informations seront progressivement communiquées au grand public, la panique devrait atteindre les marchés financiers.

L’équipe de Biden est déjà sur la défensive et a appelé en urgence ses soutiens à financer ses avocats pour empêcher Trump d’invalider les millions de bulletins truqués.

Trump et les républicains essaient de démanteler notre victoire décisive par des procès sans fondement. Nous avons besoin de votre aide pour financer le travail juridique nécessaire à la protection de chaque vote. Si vous en avez les moyens, contribuez dès aujourd’hui au Fonds Biden Fight.

Si ces procès sont sans fondement, pourquoi Trump serait-il en mesure de « démanteler » la victoire de Biden ? C’est absurde. Il y a dix jours, ce vieillard sénile était proclamé vainqueur par tous les médias du système. Aujourd’hui les Démocrates et l’état profond admettent implicitement qu’ils peuvent perdre l’élection.

Bill Kristol, l’un des intellectuels juifs néo-conservateur qui a pensé les guerres d’agression au Moyen-Orient pour y établir la suprématie d’Israël, est de plus en plus nerveux. Il en appelle directement au Vice-président Pence pour qu’il poignarde dans le dos Trump et précipite une désertion des Républicains.

Si @VP avait une once de dignité et une once de courage, il dirait aujourd’hui : « Nous avons perdu. Je sais que le président ne veut pas accepter cela. Mais il est important pour la nation que nous disions la vérité et que nous commencions à aller de l’avant. J’ai appelé la vice-présidente élue Harris pour la féliciter ».

Pourquoi de tels gémissements si Trump est censé quitter la Maison Blanche dans deux mois ?

Tous ces conspirateurs savent que la situation évolue très vite en faveur de Trump en dépit du silence médiatique imposé par les médias juifs.

La crise devrait s’intensifier à mesure que l’on se rapproche de la date fatidique du 8 décembre lors de laquelle les résultats officiels doivent être proclamés par les 50 états de l’Union. Le vote du collège électoral a ensuite lieu le 14 décembre.

Commentez l’article sur EELB.su