Home / Dégénérescence / Les patriotes polonais attaquent au cocktail molotov des militants séropositifs du sexe anal intermasculin !

Les patriotes polonais attaquent au cocktail molotov des militants séropositifs du sexe anal intermasculin !

Captain Harlock
Démocratie Participative
14 novembre 2020

Les fiottes sont des démons qui se nourrissent de sperme qu’ils avalent par l’anus. On ne peut les repousser qu’avec une croix et de l’ail.

J’ai enfin du temps pour vous parler de la communauté multicolore aux 26 lettres.

Les homosexuels de la presse juive francophone apportent des précisions.

Le Figaro :

Plusieurs milliers de partisans de l’extrême droite ont défilé mercredi 11 novembre dans le centre de Varsovie à pied, à moto ou en voiture à l’occasion de la fête nationale de l’indépendance en dépit d’une interdiction des autorités municipales à cause de l’épidémie de Covid-19.

Des voitures et des motos décorées avec des drapeaux polonais ont participé au défilé, ainsi que des foules de marcheurs qui ont ignoré les avertissements de la police leur enjoignant de se disperser à cause des risques de contagion.

«Dieu, honneur, patrie!», scandaient les participants, dont une grande partie ne portaient pas de masque.

Les manifestants ont allumé des fusées éclairantes et fait exploser des pétards.

La police a fait état d’au moins un incident au cours duquel des agents ont été attaqués par des «groupes de hooligans».

Le maire libéral de la ville Rafal Trzaskowski avait interdit cette manifestation cette année en raison de la pandémie et le gouvernement avait appelé à ne pas y prendre part. La fête nationale du 11 novembre célèbre le retour à l’indépendance de la Pologne en 1919.

Le maire homosexuel de la ville voulait utiliser le Cohen19 pour empêcher les Polonais de rappeler dans les rues que les sodomites sont des malades mentaux qui doivent être exécutés dans le cadre d’un programme eugéniste patriotique.

J’ai pour ma part trouvé ça très réussi.

Un couple d’hommes séropositifs pratiquant l’éjaculation anale mutuelle a d’ailleurs presque été brûlé vif.

C’est une méthode parfaitement chrétienne.

Nos ancêtres faisaient ça.

Je précise que s’éjaculer mutuellement dans l’anus implique par définition une pulsion suicidaire chez ses pratiquants. Ces militants LGBTXUHFUEHHFUHYF veulent mourir. Il existe uniquement un débat entre le lobby homo-sidaïque et la droite nationaliste polonaise sur la méthode et l’échéancier.

Comme la droite nationaliste polonaise, je pense que le plus tôt est le mieux.

Pour vous, ces questions LGBT sont peut-être un peu floues, d’autant que la loi vous interdit de questionner le sujet de la sodomie intermasculine ou bien le fait pour un homme de se couper le sexe pour se déguiser en fausse femme.

Je vais vous faire gagner du temps en compréhension :

Ok ?

Des gens comme vouzémoi

Ces gens se découpent des morceaux du corps pour les coudre sur leur entrejambe et ainsi faire semblant d’être des femmes.

Ou pour les lesbiennes de faire semblant d’être des hommes.

Je pense qu’il faudrait toujours commencer les discussions sur le sujet, que ce soit à l’école ou à la télévision, en montrant les images de ce dont il est question.

Les démocraties juives appellent ça « les droits des LGBT [insérez vos initiales] ».

Si un pays préfère s’en tenir à de véritables femmes, l’Union Européenne décide de recourir aux sanctions économiques pour permettre à des personnes suicidaires de se mutiler pour se déguiser en femmes avant de mettre fin à leurs jours.

La Croix :

Bruxelles a présenté jeudi un plan destiné à lutter contre les discriminations et la haine envers les personnes LGBT et à renforcer les droits des couples homoparentaux, jugeant la situation «inquiétante» dans certains pays d’Europe comme la Pologne.

Les associations de défense des droits des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) se sont félicitées de cette initiative, la première de ce type, estimant que la Commission européenne «passait à la vitesse supérieure» dans une période de «régression».

«Nous voyons des progrès dans certains Etats membres. Par exemple beaucoup ont reconnu légalement les couples de même sexe», a déclaré la vice-présidente de la Commission, Vera Jourova, lors d’une conférence de presse.

«Mais nous voyons aussi des tendances inquiétantes», a-t-elle poursuivi, citant les zones déclarées «sans idéologie LGBT» dans certaines villes polonaises et les attaques contre des manifestants.

La Commission va proposer une reconnaissance mutuelle entre Etats membres des droits parentaux des couples de même sexe. «Ce n’est pas acceptable que votre enfant arrête d’être votre enfant quand vous traversez la frontière», a estimé Vera Jourova.

Elle a indiqué que 21 Etats membres reconnaissaient une forme d’union entre personnes de même sexe, et qu’une partie seulement d’entre eux reconnaissait la possibilité d’adopter un enfant pour ces couples. Une législation européenne pour une reconnaissance mutuelle des droits parentaux nécessiterait toutefois l’unanimité des Etats membres.

L’exécutif européen veut aussi renforcer la lutte contre les discours et les crimes ou délits anti-LGBT, en proposant qu’ils soient prévus spécifiquement dans les traités.

«Il faut que nous le fassions au niveau de l’UE car tous les Etats membres ne s’attaquent pas au problème de la haine croissante contre les personnes LGBT dans leur code pénal», a justifié Mme Jourova. Une telle inclusion pourrait ensuite déboucher sur une obligation pour les Etats membres de punir ces infractions.

Ces gens veulent faire rouler les tanks dans les rues de Varsovie pour imposer le droit des homosexuels suicidaires à se mutiler.

La commissaire européenne à l’Egalité, Helena Dalli, a aussi condamné les «thérapies de conversion» qui visent à changer l’orientation sexuelle des personnes LGBT. «Personne n’a besoin d’être corrigé. Les pratiques de conversion doivent cesser», a-t-elle dit lors de la présentation de cette stratégie sur cinq ans.

La Commission a aussi indiqué «suivre» avec attention un projet en Hongrie du gouvernement de Viktor Orban visant à inscrire dans la constitution que «la mère est une femme, le père est un homme» et définir le sexe comme étant uniquement celui de la naissance.

L’Union Européenne « suit avec attention » un chef de gouvernement qui pense qu’un père est un homme et une mère est une femme.

Ok.

«Viktor Orban emploie des mesures sournoises et inacceptables pour décider d’une interdiction de fait sur l’adoption par les homosexuels, à un moment où toute manifestation est impossible», a dénoncé l’eurodéputée Kati Piri (S&D, socialistes et démocrates).

Mais il n’est pas le seul, a-t-elle poursuivi, citant le projet du gouvernement estonien d’organiser un référendum en 2021 pour restreindre la définition du mariage dans la Constitution à une union entre un homme et une femme.

L’UE est un système qui se fonde sur l’anus.

Un système qui repose sur l’anus n’a évidemment plus beaucoup de temps à vivre. Surtout quand il importe beaucoup, vraiment beaucoup de musulmans.

Je ne donne pas dix ans à l’Union Européenne pour achever sa désintégration finale. La Pologne et la Hongrie devraient s’en sortir. L’Europe de l’Ouest devra de son côté régler les arbitrages entre djihadistes et homosexuels sous trithérapie.

Commentez l’article sur EELB.su