Home / Décryptage / Mobilisation du gouvernement pour sauver la beurette laïcarde Zineb el Rhazoui après les révélations sur son mari spécialiste de la finance islamique chez Rothschild

Mobilisation du gouvernement pour sauver la beurette laïcarde Zineb el Rhazoui après les révélations sur son mari spécialiste de la finance islamique chez Rothschild

Captain Harlock
Démocratie Participative
26 septembre 2020

 

Après les révélations de l’activiste musulman Idriss Sihamedi sur Zineb el Rhazoui, l’icône maghrébine de la « laïcité » revue et corrigée par les juifs, le système panique.

Idriss Sihamedi est certainement un islamiste mais rien dans ce qu’il a déclaré ne constitue de menace contre Zineb el Rhazoui. Il s’est contenté de poser publiquement une série de questions à Rhazoui à propos des activités professionnelles de son mari, un spécialiste de la finance islamique de la banque Rothschild établi en Arabie qui s’est converti à l’islam dans une mosquée contrôlée par Al Qaeda.

Zineb el Rhazoui n’a pas démenti, ce qu’elle aurait aisément pu faire. Elle s’est contentée d’appeler à l’aide le gouvernement pour la protéger. Lequel a répondu en envoyant la cavalerie en quelques heures.

Les juifs se servent de cette beurette avide pour maintenir en vie le mythe d’une immigration afro-musulmane « positive » en France tout en tenant en respect les islamo-racisés et la droite blanche. C’est le dispositif que ces juifs mettent en place pour canaliser l’inévitable tension que génère l’immigration de peuplement voulue par la finance internationale, l’UE et le grand patronat.

Les élites qui contrôlent ce système cosmopolite tentent de résoudre la quadrature du cercle qu’est l’immigration sans les conséquences de l’immigration.

En ce sens, il arrive que le Diable porte Pierre et que les islamistes apportent de l’eau à notre moulin. Démasquer le jeu perfide de cette république juive qui s’ingénie à semer la confusion dans l’esprit des masses ne peut qu’avoir des retombées vertueuses pour notre cause. Les maghrébins laïcards sont tout spécialement répugnants. Ces gens se prostituent pour les miettes que le maître juif veut bien leur céder. En échange, ils insultent tout autant leurs frères de race que nous, les autochtones, se comportant comme des gouverneurs coloniaux vis-à-vis des Français de souche.

Dites-moi, quelle légitimité à une beurette pour dénoncer des Blancs, en Europe, qui veulent rester maîtres sur la terre de leurs ancêtres ? Cette traînée appartient à la coalition des parasites du sémitisme. Elle n’a qu’une fonction dans le dispositif stratégique de l’ennemi : permettre l’accroissement de l’immigration non-blanche en Europe. S’en tenir à ses saillies anti-islam, c’est ne pas comprendre les intentions réelles du pouvoir en place.

L’imposture est plus répandue qu’il n’y paraît. Onfray développe aussi cet antiracisme laïcard pensé par le pouvoir juif pour maintenir l’immigration non-blanche sans les conséquences de l’immigration non-blanche.

Il faut combattre cette fausse opposition à l’islam qui ne sert qu’à plébisciter la société multiraciale sous clef juive. Pour lutter contre l’islam, il n’y a qu’une seule voie à suivre : expulser tous les allogènes d’Europe, sans exception aucune. Pour y arriver, intensifier la lutte contre le pouvoir juif qui est à la tête de la conjuration anti-blanche.

Le bavardage laïcard est une diversion hébraïque pour neutraliser la résistance blanche au système parasitaire juif.

Il n’y a que deux côtés à une barricade. Celui qui ne désigne pas le juif, qui refuse de nommer le juif est par définition du côté du juif. Donc, directement ou indirectement, consciemment ou non, du côté du projet génocidaire contre la race blanche en Europe mise en oeuvre par les juifs.

Je l’ai déjà dit ici : les islamistes ne sont pas dangereux. La plupart d’entre eux, quoique capables de mordre ici ou là, ne pourraient rien faire contre une population blanche consciente d’elle-même et guidée par la défense de ses intérêts raciaux. Même à un contre dix, nous surclasserons toujours ces gens-là.

Une telle conscience raciale blanche aboutirait instantanément à l’anéantissement du pouvoir juif parasitaire qui a besoin d’affaiblir notre race pour continuer de parasiter sans craindre de mesures de défense de la part des Blancs. D’où cette propagande immigrationniste et cosmopolite incessante dans les médias, à l’école, dans la publicité et ces contre-feux sur des points de détails comme le voile islamique pour rabattre, encore et toujours, les Blancs envoûtés par le juif vers le pouvoir juif. « La République », comme les juifs l’appellent.

Neutraliser le juif est donc notre priorité absolue car c’est la condition pour la reconquête des masses blanches par une direction politique aryenne. Une fois le juif hors d’état de nuire, la race blanche recouvrera miraculeusement la santé, retrouvant ses réflexes naturels d’auto-défense et adoptant en un temps très bref les mesures nécessaires à sa survie.

Nous tenons ces races de boue entre nos mains mais nombre d’entre nous n’en a tout simplement pas conscience. Nous pourrions en 24 heures cesser d’approvisionner les supermarchés des zones où habitent ces allogènes qui nous insultent et nous agressent en permanence. Sans nos fermiers et nos usines de transformation agro-alimentaire, ces sous-hommes mourraient de faim en deux mois. Entre la famine organisée et le retour dans leurs pays maudits, ces métèques n’hésiteront pas. Soyez-en sûrs.

N’oubliez pas que les juifs, comme les autres races, ont peur panique de l’homme blanc. Rappelez-vous des hurlements de femmes de ces musulmans après l’incident isolé de Christchurch.

Imaginez maintenant qu’Adolf Hitler a assemblé un million d’hommes dans la Waffen SS. Songez ce que nous sommes potentiellement capables de réaliser une fois devenus les maîtres de notre destin en Europe.

Mais pour cela, il faut un bloc blanc fanatiquement raciste. Nous n’avons pas besoin de 51% de « oui » lors d’une élection. Nous avons besoin de quelques milliers de farouches révolutionnaires. Disposer de quelques milliers de révolutionnaires est une tâche extrêmement difficile, c’est là que se situe la véritable difficulté. C’est la raison pour laquelle nous devons traquer dans nos rangs les modérés et les timides et les chasser. C’est la première mesure d’hygiène à prendre.

Commentez l’article sur EELB.su