Home / Les dernières actualités / Trump purge le Pentagone et nomme des soldats spécialistes de la guerre civile qui appellent à pendre publiquement les agents communistes de l’état-profond

Trump purge le Pentagone et nomme des soldats spécialistes de la guerre civile qui appellent à pendre publiquement les agents communistes de l’état-profond

Captain Harlock
Démocratie Participative
11 novembre 2020

 

Je suis certain que Trump va remporter l’élection présidentielle.

Trump est encore plus convaincu de la remporter.

Mais ce n’est pas suffisant car quand le système va devoir admettre avoir échoué à le renverser en fraudant lors des élections, l’état profond va lâcher sur l’Amérique un déchaînement de violences urbaines jamais vu dans ce pays depuis la Guerre de Sécession.

Trump ne peut qu’en être conscient. Après avoir échappé à un coup d’état, la réponse est toujours la même : une purge de grande ampleur.

C’est ce qu’a fait Erdogan chez lui.

C’est aussi ce qu’a fait Adolf Hitler en juillet 1944 quand des traîtres ont tenté de l’assassiner.

Trump vient de limoger le secrétaire d’état à la Defense, Mark Esper. En tant que ministre de la Défense, Esper avait pris publiquement position en faveur des Antifas qui brûlaient les églises autour de la Maison Blanche en affirmant que le rôle de l’armée américaine n’était pas d’empêcher une révolution négro-communiste dans le pays.

Trump s’était rendu devant une de ces églises attaquées par les marxistes près de la présidence, une bible à la main.

Avoir un type comme Esper au Pentagone au vu de ce qui se prépare – une guerre civile – n’est pas une bonne idée.

Il a donc été remplacé.

Le renvoi du secrétaire à la défense Mark Esper par le président Trump est un geste sans précédent de la part d’un président qui lutte pour accepter la défaite électorale et qui est en colère contre un dirigeant du Pentagone qu’il estime ne pas avoir été assez loyal.

Son successeur est d’un tout autre calibre.

Il s’agit d’un certain Christopher Miller.

La première qualité de cet homme, c’est qu’il s’agit d’un officier des Forces Spéciales spécialisé dans la guerre contre-insurrectionnelle. La guerre civile/irrégulière donc.

Wikipédia :

L’une de ses dernières missions en tant qu’officier de l’armée de terre a été celle de directeur des opérations spéciales et de la guerre irrégulière au bureau du secrétaire adjoint à la défense pour les opérations spéciales/conflits de faible intensité et les capacités interdépendantes au Pentagone.

La seconde qualité, c’est qu’il s’est battu à la grenade contre des terroristes musulmans en combat rapproché.

Trump a nommé à ses côtés un bras droit chargé d’établir la politique de défense des Etats-Unis, le général Anthony Tata.

Le seul nom de ce gentleman instille la terreur dans le cœur des dirigeants de la gauche américaine.

La vieille bique Warren n’en dort plus.

Anthony Tata est un théoricien du complot islamophobe qui est si peu qualifié et mal adapté pour un poste de haut niveau à la défense que son audience de confirmation a été annulée. Il n’a pas sa place à moins de 100 miles du Pentagone.

Tata veut en effet fusiller les membres de l’état profond et du Parti Démocrate (c’est la même chose). Ou les livrer à des nègres en prison pour s’y faire sodomiser à perpétuité.

Je ne blague, c’est vraiment ce qu’il dit. C’est ce qu’il a proposé à l’ancien sympathisant communiste et ex-directeur de la CIA d’Obama, John Brennan.

John O. Brennan : Sénateur McConnell & Porte-Parole Ryan : Si M. Trump continue à suivre ce chemin dangereux, vous porterez une lourde responsabilité dans les dégâts faits à notre démocratie. Vous rendez un mauvais service à notre Nation & et au Parti Républicain si vous continuez de permettre à M. Trump d’agir égoïstement.

Anthony Tata : C’est peut-être le bon moment pour choisir votre poison : peloton d’exécution, pendaison publique, condamnation à perpétuité comme pute de prison ou simplement sucer votre pistolet. A vous de voir. #Trahison #Sédition #OuragenDeTirsCroisés #Õbamagate

Il considère également, à juste raison, qu’Obama est le chef du terrorisme international.

C’est factuel : le musulman kényan Barack Hussein Obama est l’un des principaux du terrorisme international. C’est lui qui les a soutenu partout, de l’Irak à la Syrie en passant par la Libye et des tas d’autres pays.

Trump semble avoir enfin décidé de purger. Jusqu’à présent, il essayait de ménager les uns et les autres, pensant qu’ils accepteraient de jouer dans les règles. La tentative de coup d’état actuelle l’a convaincu que ces gens étaient extrêmement dangereux et qu’il fallait passer à la vitesse supérieure.

Mieux vaut avoir à la tête du Pentagone des spécialistes de la guerre civile et des gens qui veulent pendre des communistes quand vous allez devoir affronter une insurrection communiste.

Commentez l’article sur EELB.su