Home / Guerre raciale / Vienne (Isère) : les turcs organisent un pogrom d’arméniens au cri de « Allah Akbar »

Vienne (Isère) : les turcs organisent un pogrom d’arméniens au cri de « Allah Akbar »

Captain Harlock
Démocratie Participative
29 octobre 2020

 

Il semble que les pogroms soient désormais autorisés en France, du moins s’ils sont initiés par des colons musulmans. Le sultan Erdogan a donné l’ordre de procéder à un micro-génocide d’arméniens dans les rues de Vienne (Isère).

Au menu : suprémacisme racial turc, drapeaux frappés du croissant ottoman, slogans djihadistes. Et traque d’arméniens.

On se croirait dans un bled du nord de la Syrie.

Mais ce n’est pas la Syrie, c’est la France. Même pas Paris, mais Vienne, dans l’Isère. L’Isère, le département de Victorine Dartois, si vous vous souvenez.

En 2020, il n’y a plus guère que les Français de souche en France qui ne soient pas nationalistes. Tous les métèques font quant à eux preuve d’un ardent patriotisme ethnique sous l’œil attendri de la gauche xénophile.

Cela n’a rien d’étonnant en soi, les Boomers ont détruit tout sentiment de fierté raciale et nationale depuis Mai 68.

Depuis 50 ans, les gosses blancs sont embrigadés à la haine de soi par les profs de gauche syndiqués à l’image de leur figure de proue, Samuel Paty. Dans le même temps, ces profs exaltent systématiquement les trous à rats d’où viennent les envahisseurs et expliquent chaque jour aux millions d’allogènes présents en France qu’ils ont vocation à s’emparer du pays pour lui faire expier ses péchés coloniaux, militaristes, machistes ou xénophobes, pour reprendre la vulgate anarcho-marxiste parfaitement mise en forme par Charlie Hebdo et ses prurits.

Tous ces envahisseurs afro-musulmans ont parfaitement reçu le message et agissent en conséquence. Ils sont désormais convaincus de leur droit légitime à s’emparer de nos terres, à tuer qui bon leur semble et à faire régner le souk islamique dans nos rues. D’autant plus qu’ils ont tous reçu grâce à la gauche juive des BHL et consorts des papiers français leur permettant d’utiliser à fond les lois françaises au profit de leur race.

Les médias juifs réagissent à cette prédation à grande échelle en dénonçant le racisme et la xénophobie des petits Blancs envahis qui d’ailleurs ne disent rien. Ne serait-ce que parce que les juges rouges et les organisations terroristes juives le leur interdisent sous peine de prison.

Ce que nous avons sous les yeux dans ces vidéos, c’est le résultat concret de l’utopie judéo-gauchiste des années 60. L’héritage pratique de la vision du monde antifa des Boomers.

J’ajoute qu’il est totalement illusoire de stopper ce processus pour les raisons démographiques régulièrement évoquées ici. En 2020, nous avons déjà 42% de naissances non-blanches. Mécaniquement, d’ici 20 ans, nous aurons dans toutes les rues du pays des masses immenses de jeunes métèques fanatisés par l’islam 2.0, ultra-nationalistes, drogués à la haine du Blanc par les organisations marxistes. Tout ce fatras ethnique est déjà naturalisé de facto et le lobby électoral des Boomers fera en sorte que rien ne bouge.

Notez que ce pogrom d’arméniens, s’il avait visé des juifs, aurait déclenché un séisme sans précédent au plan médiatique et gouvernemental. Au mieux, nous aurons quelques éclats d’indignation vite ensevelis sous les promesses de Darmanin de « sévir sans faiblesse » contre ces violences « contraires aux valeurs de la République » (…zzzz…zzzz…). Mais comme je l’ai dit, ces quelques 500,000 ou 600,000 turcs ont quasiment tous des papiers français. Ils n’iront nulle part. Quelques arrestations n’y changeront rien. Les seuls qui iront quelque part sont les arméniens, pour sauver leur peau.

Le produit fini de la France voulue jadis par les Boomers lecteurs de Charlie Hebdo, ce sera Soweto, Sarajevo et Beyrouth en même temps. Le meilleur de l’Afrique du Sud négro-nationaliste, de la Yougoslavie post-communiste et du Liban djihadisé.

Commentez l’article sur EELB.su