Home / Les dernières actualités / Vous devez apprendre à utiliser Monero avant la Grande Dépression de 2022

Vous devez apprendre à utiliser Monero avant la Grande Dépression de 2022

Captain Harlock
Démocratie Participative
22 novembre 2020

Notre adoption de Monero depuis deux ans a permis à nos lecteurs de se familiariser avec ce puissant moyen de paiement anonyme. C’est devenu pour nos soutiens un bouclier digital dans une France qui n’a plus rien d’un pays libre.

Mais Monero, ce n’est pas qu’un moyen de soutenir financièrement DP, c’est l’une des principales armes des petites gens contre l’Etat-Parti. Vous devez impérativement apprendre à vous servir de Monero pour faire face aux événements de la décennie 2020-2030 qui sera comme je l’appelle la décennie du bolchevisme total – et je ne plaisante pas.

Face à l’effondrement des dettes souveraines en Europe et compte tenu des révolutions  potentielles qu’une telle défaillance implique, le système accélère la mise en place du communisme 2.0. L’UE veut pouvoir surveiller et contrôler la circulation de la monnaie dans toute l’Eurozone au centime près, en temps réel.

L’Eurocommunisme

Pour y parvenir, le plan de la Banque Centrale Européenne consiste à effacer purement et simplement les dettes publiques et privées (états et particuliers) puis à abolir le droit de propriété en fusionnant/collectivisant tous les capitaux au sein de la BCE.

L’Euro numérique que Christine Lagarde va mettre en place est l’instrument qui permettra à la BCE de parvenir à ce contrôle des capitaux. D’abord présenté comme « optionnel », il deviendra le seul moyen d’acheter et de vendre une fois que l’architecture technique sera en place et que tous les points d’entrée et de sortie de l’argent pourront être closes dans l’Eurozone.

La BCE veut notamment pouvoir éradiquer l’économie au noir à laquelle recourent de nombreux artisans pour échapper à la pression fiscale de plus en plus écrasante qu’imposent les états en faillite. Cela va détruire économiquement non seulement des secteurs d’activités mais des régions entières.

Nos lecteurs doivent avoir conscience que les néo-marxistes de la BCE qui se coordonnent via le Forum Economique Mondial de Davos entendent détruire la petite bourgeoisie composée des commerçants, artisans, patrons de PMI/PME ou indépendants divers. En tant que propriétaires de leurs moyens de production, cette petite-bourgeoisie nationale est une ennemie de classe à éradiquer. Les giga-corporations globales comme Amazon ou Google apportent leur aide technologique à l’UE en échange de la main mise sur le commerce de détail et un pourcentage sur toutes les transactions numériques à venir. Bien que « privées », ces giga-corporations opèrent comme des monopoles au point de devenir des entreprises de l’Etat-Parti.

Vous voyez les politiciens leur dérouler le tapis rouge en plein confinement, pendant que commerçants des centre-villes sont anéantis par les préfectures.

Pour limiter l’ampleur de la colère populaire, un revenu de base (appelé « socle citoyen » en France) sera créé par la BCE. Ce qui n’est plus ni moins qu’un moyen pour corrompre les masses afin qu’elles acceptent d’abandonner les dernières libertés réelles qu’elles ont encore. Chacun recevra un portefeuille digital en Euros numériques ouvert auprès de la Banque Centrale Européenne. Tous les mois un montant fixe y sera versé. Son accès sera contrôlé par un système de reconnaissance d’emprunte digitale. Le système aura alors le pouvoir de débrancher n’importe qui du système économique, n’importe quand, sans possibilité d’y faire opposition. Celui qui en sera la victime ne pourra plus rien acheter ni vendre, devenant ipso facto un paria menacé de famine.

Les tyrans qui contrôleront ce système auront de fait le pouvoir de vie ou de mort sur les masses.

La loi sur la « Sécurité Globale » n’est rien d’autre que le moyen de donner carte blanche à la police politique pour réprimer les inévitables soulèvements que cette politique de destruction des artisans, commerçants, petits patrons et propriétaires va entraîner.

Macron veut détruire l’économie privée

Si vous écoutez la récente interview de Macron, vous pouvez l’entendre dire que le soulèvement des Gilets Jaunes est directement lié à ce projet de destruction de la propriété privée qui implique notamment l’abolition des véhicules particuliers – avec la liberté de circulation qu’ils supposent – sous prétexte de « lutte contre le réchauffement climatique ».

Il admet que les Gilets Jaunes représentent la partie basse de la classe moyenne qui a adopté le modèle de consommation capitaliste d’après-guerre et qu’il faut maintenant la convaincre d’adopter la baisse massive de son niveau de vie au titre de la « collectivisation durable ».

L’arrogante stupidité de Macron fait de lui l’un des hommes les plus dangereux de l’histoire de France. Aucun autre chef d’état français n’a voulu mettre en place un programme aussi radical et destructeur que lui. Pas même Robespierre qui n’a jamais voulu abolir la propriété privée. Personne à cette heure ne le dénonce pour le criminel qu’il est, lui et le projet néo-communiste du Forum Economique Mondial qu’il veut mettre en place, y compris par la force. Ces gens sont le mal incarné, il faut en avoir clairement conscience.

Je suis particulièrement stupéfait de voir la paralysie des commerçants face à ce qui est une politique consciente de génocide économique. Ces gens sont figés de terreur. N’attendez pas de vous retrouver piégés comme eux.

Si vous faites du black, adoptez Monero tout de suite

Si vous faites des affaires au black – ce qui ne peut que prendre de l’ampleur avec la Grande Dépression qui frappera l’Europe en 2022 – vous devez impérativement adopter Monero avec vos clients.

J’ai conscience que c’est contre-intuitif quand le cash est encore disponible. D’autant que pour régler un carreleur, le premier réflexe n’est pas de le payer en cryptomonnaie ni pour ce carreleur de demander à l’être. Il y a aussi un fossé générationnel qui en rend l’adoption compliquée pour certains, passé un certain âge. D’autant que l’être humain va naturellement vers la facilité. Mais l’alternative à court terme, c’est la mise à mort économique sur le modèle de ce qui arrive aux restaurateurs ou hôteliers.

N’hésitez pas à proposer une réduction à vos clients qui acceptent de vous payer par Monero. Sur le long terme, cela vous aidera à survivre économiquement. C’est un rapport gagnant/gagnant. N’oubliez pas que seul Monero garantit l’anonymat.

Ici, à Democratie Participative, nous avons été pour ainsi dire le projet pilote de cette future politique d’euthanasie économique que veut mettre en place la BCE et le fisc. En nous interdisant d’utiliser Paypal, les cartes de crédit, les comptes bancaires et même les Bitcoins (parce que non cryptés et traçables), le gouvernement a réalisé une expérience qui sera facilement répliquée à grande échelle contre tous les opposants politiques – ou économiques – quand un simple clic suspendra les euro-portefeuilles digitaux des personnes ciblées. Nous avons immédiatement adopté Monero et il a fallu du temps pour que nos donateurs l’adoptent. Mais leur fidélité a fait la différence et ils sont maintenant un nombre considérable à maîtriser cet outil qui nous donne l’avantage contre le gouvernement, l’UE – et les juifs.

(N’hésitez pas à nous envoyer quelques shekels : 4BBFd6nKXEd6LXUgTQxesu9ayEFf9hc3aj4R8SQCMMNdixt8TSBgqt8QmJ54Nc3pUVXU9atrHXXtP2uqUjy9azh4MLKV4Xg).

Vous devez faire pareil et le faire adopter autour de vous. Certes, il faut passer l’obstacle de l’adoption, mais les avantages stratégiques dépassent de beaucoup cet effort.

Si vous avez du temps et que vous maîtrisez la réalisation de vidéos pédagogiques, réalisez-en qui soient faciles à comprendre pour apprendre aux gens à utiliser Monero. Les gens ont besoin de comprendre comment prendre en main cette crypto, ses avantages pratiques et surtout à quel point c’est facile. Deux heures suffisent à maîtriser son utilisation pour les années qui viennent.

Commentez l’article sur EELB.su